Bios :

Frédéric Le Diberder : innovation technologique, expérience internationale et maîtrise des coûts.

Frédéric a commencé sa carrière au centre de recherche de Cap Gemini (Grenoble et Paris) en collaborant à plusieurs projets de recherche européens dans le domaine du génie logiciel, de la synthèse vocale et des applications interactives ainsi que des missions aux Etats-Unis (Houston).

Il a réalisé des jeux vidéos (Matignon, Le Deuxième Monde) et des applications innovantes comme Mes Meilleurs Amis, Le Deuxième Monde, Avatar Studio pour Canal+ et  SmartFriends dans le domaine des réseaux sociaux pour Orange.

Depuis 2008, il a bâti l’infrastructure technique de FilmoTV, service de cinéma à la demande distribué chez tous les opérateurs Internet en France, et en direct via des applications dédiées (web, téléphone, tablette, téléviseurs connectés, console de jeu).

Le point commun de ces travaux est de réussir à mettre en œuvre une solution viable économiquement, recourant aux technologies récemment popularisées tout en préservant le caractère innovant du projet.

Frédéric est actuellement membre de la commission RIAM pour l’innovation technologique auprès du CNC

Alain Le Diberder poursuit une triple carrière

A la télévision où il a exercé un peu tous les métiers, consultant d’abord, conseiller du ministre ensuite de 1989 à 1991, collaborateur d’Hervé Bourges à la présidence de France Télévisions de 1991 à 1994, directeur des nouveaux programmes de Canal+ de 1994 à 2001, chroniqueur sur Canal+ dans les émissions de Michel Field puis Philippe Gildas, créateur de plusieurs chaînes thématiques ou locales (Game One, Télégrenoble, AllocinéTV), auteur de cinq livres sur la télévision (dont deux avec Nathalie Coste-Cerdan) et directeur des programmes d’Arte de 2012 à 2017.

Pour la culture ensuite, en tant qu’économiste jusqu’en 1989, conseiller du ministre de la cuture Jack Lang de 1989 à 1991, directeur de la plateforme d’influence culturelle internationale Idées de France en 2005 et 2006, membre du conseil d’administration de la SACD de 2005 à 2012, et ensuite gérant et directeur des programmes de la chaîne culturelle Arte. Co-auteur d’un livre sur l’économie de la musique (avec Sylvie Pflieger) et de trois autres sur les industries culturelles (avec Philippe Chantepie). Chevalier des Arts et Lettres. Médaille Beaumarchais décernée par la SACD en 2018.

Dans les nouvelles technologies, à partir de sa thèse sur les télécommunications (1980, publiée en 1983), co-auteur avec Frédéric Le Diberder de plusieurs jeux vidéo (Matignon (1985), Le Deuxième Monde (1994), et du premier ouvrage sur l’importance des jeux vidéo (Qui a peur des jeux vidéo ? 1993), créateur du premier site web de télévision (Canal+ 1995), de la première communauté virtuelle en 3D (Canal+ 1997), pionnier des recherches sur les réseaux sociaux (Confident 2001) ou la SVOD (FilmoTV 2008) et développeur du numérique à Arte, notamment dans la réalité virtuelle (2015).

Dernier ouvrage paru: La Nouvelle Economie Audiovisuelle, La Découverte 2019

Il anime le site Après la Révolution Numérique